© Luna Muratti 2019 I Tous droits réservés

Déshonorée

PIECE DE THÉÂTRE

Texte: Saverio La Ruina

Traduction: Federica Martucci et Amandine Melan

Paru aux Éditions de l'Amandier en 2010

Interprétation: Emmanuelle Ramy, Alexis Gilot

Mise en scène: Luna Muratti

Scénographie: Luna Muratti en collaboration avec le Studio Constance Guisset

Création Lumière: Hervé Gajean

Création Vidéo: Luna Muratti en collaboration avec Benoît Lahoz

Création Son: Clémence Gross

Régie de Scène: Pierre Gautier

Production: Compagnie Diorama

Avec le soutien de: La Ménagerie de Verre, Le Carreau du Temple, le Théâtre de l'Opprimé à Paris, Les Tréteaux de France à Aubervilliers et l'ARIA Corse

 

About

Avec Déshonorée Luna Muratti questionne la plastique de la mémoire en scène.

 

Comment faire un flash-back au théâtre? Si le cinéma peut faire voyager le spectateur dans le temps, qu'en est-il de l'art vivant qui, par définition, nous ancre dans l'Ici et Maintenant du geste et de la parole?

 

Déshonorée est un spectacle-montage où la matière audiovisuelle jaillit au sein du plateau nu, nous donnant à sentir la puissance à la fois féconde et dévastatrice du souvenir.

La vidéo et le son sont employés comme textures symboliques de l'inconscient d'un personnage féminin qui s'expose au public dans son intimité la plus fragile, lui faisant le récit d'un drame de jeunesse.

Luna Muratti choisit d'éclater le monologue originel en deux voix, introduisant le personnage d'un jeune homme auteur-narrateur dont le récit vient croiser, en le complétant, le témoignage de cette femme analphabète qui pourrait être sa mère.

Ensemble, ils nous entraînent dans l'univers de Pasqualina, jeune fille tourmentée par son désir de liberté, en prise avec la société catholique, machiste et rurale du sud de l'Italie à la fin des années 60.

 

Pris dans le ressac des images, entre passé et présent, nous plongeons dans la fresque d'une adolescence explosive, marquée par la brûlure de la passion amoureuse, celle des liens familiaux, du sens de l'honneur et de la vengeance.

Avec Déshonorée, Luna Muratti signe un spectacle sur les mécanismes de notre psyché, et sur la manière dont chacun recompose le réel, en le "fictionnalisant", pour construire le film de son passé, lui donner sens et finalement, écrire la trame de son identité.

​Si les images augmentent notre réalité - au risque de nous perdre dans un tourbillon infini - l'écriture, elle, circonscrit. Vecteur de sens, le mot nous ancre dans l'essentiel et se pose en ultime réponse pour éclairer, en la sublimant, la saveur lointaine et prégnante de nos douleurs passées.

 

Calendrier

Création 2019

Théâtre de l'Opprimé à Paris, du 15 au 19 mai 2019.

Du mercredi au samedi à 20h30, dimanche à 17h.

> Cliquez ici pour plus d'infos

Résidences 2018-2019

 

Ménagerie de Verre, Carreau du Temple à Paris.

Tréteaux de France - Centre Dramatique National Itinérant à Aubervilliers.

> Cliquez ici pour plus d'infos

Sorties de résidence 2018

Tréteaux de France - Centre Dramatique National Itinérant à Aubervilliers.

Les 10, 11 et 12 octobre 2018.

Equipe

Teaser de présentation de l'équipe de Déshonorée version scénique 2019.

 
 

Histoire du projet

En 2016, Luna Muratti créé Déshonorée dans une version déambulatoire en plein air au Festival des Rencontres Internationales de Théâtre de l'ARIA en Corse. Des propositions de résidence suivent. Elle décide de développer ce travail sous une forme scénique.

En 2017, elle fonde la compagnie Diorama et prépare son adaptation de la pièce à la scène.

 

Préoccupée par l'insertion des techniques audiovisuelles au plateau, elle tourne le film Dissonoratta, libre adaptation de la pièce à l'écran.

Elle présente le concours du Doctorat SACRe Science Arts Création et Recherche programmé  par l’Université PSL Sciences et Lettres Paris et le CNSAD Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, avec une réflexion sur la présence de l'écran en scène. Son projet, "Théâtralisation du langage cinématographique, analyse pour une nouvelle syntaxe théâtrale" est l'occasion de creuser la dramaturgie du futur spectacle.

En 2018 et 2019, elle est en résidence au Carreau du Temple, à la Ménagerie de Verre à Paris et aux Tréteaux de France - Centre Dramatique Itinérant d'Aubervilliers.

En 2019, une première étape de création voit le jour au Théâtre de l'Opprimé à Paris.

Dans sa version scénique, Déshonorée intègre de la projection vidéo sur double écran et des séquences son en voice over.  Le spectacle se propose comme un montage entre plusieurs espaces-temps; un champ d'investigation sur la notion de flash-back à la scène.

Luna Muratti travaille dans la perspective d'une re-création du spectacle en 2020-21.

Son ambition artistique: Faire de Déshonorée une création kaléidoscopique, conjuguant l'ascèse du plateau nu à la luxuriance technologique des multimédias.

Déshonorée de Saverio La Ruina. Spectacle version itinérante 2016. Mise en scène: Luna Muratti. Interprétation: Alice Lacharme, David Laborie, Valentin Canioni. Présenté au Festival des 19èmes Rencontres de Théâtre de l'ARIA en Corse.

Dissonoratta. Court-métrage 2017. Mise en scène: Luna Muratti. Interprétation: Alice Lacharme,